Par Olivier | Domaine d'expertise : Produits et services du secteur bancaire et des assurances

Date de publication : 24 novembre 2022 | Temps de lecture : 5 minutes

Ne pas bien gérer sa trésorerie, c’est risquer de grandes déconvenues ! Inversement, connaître les besoins financiers de sa micro-entreprise, c’est anticiper les problèmes. Bien sûr, il vous faut maîtriser le jargon et savoir comment se calcule le Besoin en Fonds de Roulement.

La gestion de trésorerie, à quoi ça sert ?

Gérer sa trésorerie, c’est prévoir. En tant que micro-entrepreneur, vous devez anticiper la trajectoire de votre activité à moyen terme. Or, les seuls critères de développement et de rentabilité ne suffisent pas.

Pour savoir si votre activité est pérenne, vous devez observer et suivre vos flux de trésorerie. Il ne suffira pas de vous contenter de lire les relevés de votre compte bancaire professionnel en ligne :

  • Si les rentrées sont supérieures aux sorties, alors vous disposez d’un excédent de trésorerie.
  • Si les recettes sont inférieures aux dépenses, alors vous faites face à un déficit de trésorerie.

Mais la gestion de trésorerie d’un micro-entrepreneur est plus complexe. Vous devez anticiper les entrées, donc les recettes, dans les semaines et les mois à venir et non à l’instant T. C’est ce que l’on appelle la trésorerie nette, c’est à dire le montant des ressources disponibles de manière durable et qui permettent d’investir et de développer son activité.

Qu’est-ce qu’un décalage de trésorerie ?

Dans le jargon de la comptabilité de l’entreprise, qui n’est pas un langage très utilisé dans le cadre du régime de l’auto-entrepreneur, il est important de préciser ce qu’est le Fonds de Roulement (FR). Il désigne le surplus du financement de long terme. Son calcul fait la différence entre les capitaux (propres ou empruntés) et les actifs immobilisés.

  • FR positif : vous avez les ressources pour couvrir vos besoins financiers et pérenniser votre micro-entreprise.
  • FR négatif : vous avez un déficit et devez impérativement chercher un financement complémentaire.
  • FR nul : vous êtes à l’équilibre financier, mais dans l’impossibilité de financer des besoins supplémentaires.

En pratique, notamment au début de votre activité, vous devez investir pour espérer ensuite récupérer votre mise par la vente de vos produits ou services. Cela crée un décalage dans votre trésorerie, d’où le Besoin en Fonds de Roulement (BFR) qui comprend généralement :

  • Le montant des stocks moyens (marchandises par exemple ou travaux en cours dans le cadre d’une activité de services). Ce sont des charges à avancer en attendant de facturer ;
  • L’encours moyen des créances clients (factures impayées) ;
  • L’encours moyen des dettes fournisseurs (factures non réglées par exemple pour un site marchand ou les acomptes clients dans le cadre d’une activité de services).

Le résultat de son calcul (stocks + créances clients - dettes fournisseurs) se traduit ainsi :

  • BFR positif, votre micro-entreprise doit chercher un financement complémentaire pour pérenniser son activité ;
  • Négatif, votre entreprise n’a pas besoin de financement pour perdurer ;
  • Nul, votre activité d’indépendant s’auto-finance.

Comptabilité des indépendants : quelles sont les meilleures pratiques pour gérer ses finances ?

La vie d’une entreprise n’est pas un long fleuve tranquille, mais en comprenant le fonctionnement il est tout à fait possible de savoir bien naviguer. Plusieurs raisons peuvent engendrer une diminution de votre trésorerie :

  • Fluctuations à la baisse ou à la hausse de votre activité ;
  • Réduction de la rentabilité de votre micro-entreprise ;
  • Manque de rigueur dans la gestion de votre trésorerie ;
  • Erreur dans la solution de financement.

Comment réagir face aux imprévus ou à une mauvaise gestion financière ? Voici nos 10 conseils pour optimiser votre trésorerie :

  1. Disposer d’un tableau de trésorerie pour visualiser les flux dans la comptabilité de sa micro-entreprise.
  2. Tenir une trésorerie prévisionnelle pour anticiper les mouvements financiers et s’assurer de la faisabilité des objectifs.
  3. Faire preuve de rigueur dans sa facturation et ses relances pour prévenir et diminuer le montant des impayés des client.es et bannir les mauvais.es payeurs.euses.
  4. Intervenir pour allonger les délais de paiement des fournisseurs ou solliciter des acomptes client.
  5. Gérer ses stocks qui correspondent à de la trésorerie immobilisée.
  6. Augmenter ses tarifs en calculant sa journée de travail pour un·e freelance proposant des services intellectuels.
  7. Supprimer les gaspillages pour préserver son fonds de roulement.
  8. Solliciter des outils de financement comme l’emprunt bancaire ou le service de facilité de caisse.

Ouvrir votre compte pro en ligne chez Hello bank! Pro (1) vous permet d’accéder à une facilité de caisse de 1550 euros (2) . Gérez ainsi les imprévus de trésorerie de votre entreprise (impayés, décalages de trésorerie), sans freiner le développement de votre activité !

Les informations communiquées dans cet article sont à titre indicatif et non exhaustives. Il appartient au lecteur de se rapprocher de tout conseil juridique, fiscal ou comptable pour disposer des informations complètes et précises.

(1) Hello Bank est une marque de BNPPARIBAS

(2) Vous bénéficiez d’une facilité de caisse automatique rattachée au compte professionnel Hello bank!, d’un montant de : 1 550 €. Au titre de l’utilisation de votre facilité de caisse, vous serez également facturé, à chaque arrêté du compte, des intérêts débiteurs, calculés en fonction du montant débiteur par jour d’utilisation en appliquant un taux d’intérêt sur la base du Taux de base BNP Paribas auquel s’ajoute une marge indiquée dans les conditions particulières de la convention de compte courant. Le taux d’intérêt peut être majoré en cas de dépassement de l’autorisation conformément aux dispositions figurant dans les conditions particulières de la convention de compte courant.
La période de débit autorisée est de 15 jours maximum par période de 30 jours consécutifs, ce qui signifie que les 15 autres jours du mois civil au moins, vous devez être créditeur (solde positif).